Présentation

Historique

pere_genestAu milieu des années 50, les concepts d’écologie et d’environnement sont peu répandus. Le Père Louis Genest c.s.v., professeur au Collège Bourget de Rigaud, organise alors les premiers stages d’initiation à la connaissance du milieu naturel destinés aux jeunes. Ces stages se tiennent d’abord à Rigaud et à St-Donat, pour prendre par la suite la forme de camps d’été itinérants à Val Jalbert (Lac St-Jean), l’Anse St-Jean (Saguenay) et Port-au-Saumon (Charlevoix). Cet endroit magnifique, situé sur la rive nord de l’estuaire moyen du Saint-Laurent, à 160 kilomètres à l’est de Québec, sert depuis d’emplacement permanent.

À l’époque, le personnel et les jeunes campent sous la tente et disposent d’un équipement très modeste, qui ne comprend même pas de microscope. Cependant, l’ardeur et la conviction du fondateur et de son équipe permettent aux jeunes d’acquérir non seulement des connaissances dans les différentes sphères des sciences naturelles, mais aussi une volonté profonde de préserver ce patrimoine naturel hérité des pionniers de Charlevoix.

En 1968, la générosité de quelques donateurs permet l’achat de la propriété actuelle de 97 hectares ainsi que d’anciens camps militaires servant de base à l’infrastructure architecturale actuelle. Celle-ci comprend le laboratoire, la cafétéria, les locaux d’hébergement, le poste d’accueil et d’administration. Le rêve d’un centre d’éducation à l’environnement pour la population du Québec pourra enfin se réaliser! Des contributions financières surgissent, permettant la création, le développement et l’incorporation du Centre actuel.

En 1985, le Père Genest passe le flambeau à l’abbé Rosaire Corbin. Celui-ci poursuit le travail entrepris et, en 1989, grâce à ses efforts, le Centre écologique de Port-au-Saumon est reconnu par l’UNESCO comme une aire centrale de la «Réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix» pour l’excellence de ses programmes et la valeur de son site protégé. La beauté du paysage ainsi que le plaisir ressenti au contact d’un milieu naturel exceptionnel ont contribué à ce choix. C’est également suite au travail exceptionnel de l’abbé Rosaire Corbin que, en 1998, le Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent (PMSSL) voit le jour. L’abbé Rosaire Corbin a été le premier président de cette coalition du Parc marin et par son travail et l’excellence du site, le Centre écologique de Port-au-Saumon est aujourd’hui reconnu comme pôle thématique de ce parc géré par les gouvernements provincial et fédéral.

archive_01C’est en 2001 qu’entre en fonction le troisième directeur général Michel Tardif qui poursuit l’œuvre du Père Genest. Après le départ de Michel Tardif, M.Guy Larochelle  devient, en janvier 2006, le nouveau directeur général. En 2007, le Centre écologique de Port-au-Saumon intègre le développement durable dans l’ensemble de ses opérations et sensibilise les campeurs et les visiteurs à l’importance de s’impliquer dans cette démarche. Le Centre écologique de Port-au-Saumon crée un éco-guide en partenariat avec le Fonds d’action québécois sur le développement durable et l’Université du Québec à Chicoutimi et le distribue à tous les camps de vacances membres de l’Association des camps du Québec (ACQ). En 2008, le centre écologique fête ses 40 ans et l’ACQ lui décerne une mention spéciale dans la catégorie développement ainsi que le «Coup de chapeau des membres 2008» pour son projet de développement durable.  En 2009, le Centre écologique de Port-au-Saumon remporte le prix Excellence de l’Association des camps du Québec, catégorie Milieu de vie, pour son souci d’optimiser la qualité de vie des jeunes et l’environnement de son site. Le centre écologique a en effet bâti sept petits chalets d’hébergement dans le plus grand respect des principes du développement durable et a créé de nouveaux espaces verts comprenant des îlots de recyclage extérieurs.

Mission

Le Centre écologique de Port-au-Saumon a pour mission de promouvoir la connaissance et le respect du milieu naturel en faisant vivre à ses différentes clientèles une expérience de vie unique et enrichissante en contact étroit avec le milieu naturel, le centre leur permet de s’initier aux sciences de la nature et de l’environnement.

De plus, la mission s’étend à la transmission de connaissances sur les richesses de la nature afin de faire prendre conscience de ses valeurs, de ses liens complexes et de la nécessité de protéger les ressources de notre Terre, qu’il s’agisse du sol, de l’air, de l’eau, des forêts ou des espèces animales et végétales, dès à présent et pour les générations futures.

Logo

Le logo du Centre écologique de Port-au-Saumon est la représentation stylisée d’une plante, trouvée sur le site en 1970; il s’agit de la Calypso Bulbosa, une orchidée, emblème du centre écologique.

«[…] cette fleur est un chef-d’œuvre de beauté, une création sans analogue dans le monde des fleurs, si riche pourtant.» (Frère Marie-Victorin)

logo_cepascalypso_bulbosa